Pacific Ocean

Pacific Ocean

samedi 2 juillet 2016

Outils de libération émotionnelle, de mémoires et de gestion de conflit : Ho’oponopono et Quantum EFT.



Cela fait un moment que j’ai pris connaissance de l’EFT de G.Craig et de Ho’oponopono via les écrits du Dr Luc Bodin, j’étais convaincue de leur portée mais la pratique des méthodes proposées n’avaient aucun effet sur moi. Je n’arrivais pas à dépasser le stade de la compréhension mentale de ces outils. C’est en apprenant le Quantum EFT d’Alexandra Duriez, que j’ai pu enfin saisir la dimension vibratoire des émotions et le processus clé de la libération émotionnelle : la transmutation. J’avais la connaissance de la pratique combinée de l’EFT classique et de Ho’oponopono proposé par Brad Yates. Utiliser Ho’oponopono avec le Quantum EFT m’a paru être une évidence car les 4 points de taping du Quantum EFT fonctionnent harmonieusement avec les 4 formules de Ho’oponopono. Les résultats étaient au delà de toutes mes attentes, et surtout cela a été pour moi un un apprentissage concret et efficace du processus de transmutation.  

Modèle théorique : 
Ho’oponopono est un outil de résolution de problème quelqu’il soit, de potentiel perturbateur et de conflits de toutes sortes, internes ou externes à nous. 
Que se passe-t-il lorsqu’on traverse une situation difficile? Ce n’est pas la situation qui est difficile en soi, c’est le vécu subjectif qui l’est. La situation vécue active une mémoire, qui se manifeste par une émotion douloureuse, d’où le vécu douloureux de la situation. Quand une mémoire est activée, son lieu de stockage le subconscient prend le pas sur la conscience, il téléguide alors notre perception des choses, notre ressenti en émotion et notre manière de réagir. Ainsi on ressent une situation difficile, on y fait face non en fonction de ce qu’on est, mais en fonction de nos mémoires. Qu’est ce qu’une mémoire? C’est un programme inconscient qui se constitue de croyances construites à partir d’expériences passées. 
Dès qu’on saisi ce mécanisme en conscience, un réel libre arbitre s’ouvre à nous. Lorsqu’on vit une situation difficile on a alors le choix : soit on a le réflexe de saisir qu’il s’agit d’une mémoire à transmuter, soit on décide de vivre l’expérience de cette situation polarisée par cette mémoire, afin de se laisser enseigner par cette expérience (leçon de vie). 
Ho’oponopono est un outil de transmutation de mémoires et de leurs émotions associées. Avec Ho’oponopono dès qu’on repère une difficulté à l’horizon, c’est à dire une une mémoire en jeux, il s’agit de se tourner vers notre moi supérieur et de lui demander de transmuter cette mémoire. C’est le sens du pardon, il s’agit de faire don de cette part de moi, cette mémoire qui me coupe de l’être véritable que je suis, et qui me donne l’illusion d’être en souffrance dans cette situation difficile. 
Il est important de prendre conscience que les mémoires que l’on porte en nous dans notre subconscient sont partagées par tous les êtres humain, tous les êtres vivants sur cette Terre. En effet le subconscient a une dimension collective. Ainsi quand je vis une difficulté et que j’ai le réflexe de transmuter les mémoires en jeu, je transmute cette mémoire pour moi au niveau individuel et pour le collectif. Cette mémoire, ce programme inconscient n’a plus à être vécu par aucun être vivant sur cette planète. 
C’est simple, puissant mais pas facile, car cela demande un réel engagement constant et entier. C’est à dire que quand je transmute une mémoire, il s’agit réellement de tourner la page, de ne plus mobiliser cette mémoire en pensée image et émotion (par exemple par du remachage mental et émotionnel des difficultés et des souffrances). Sinon l’effet de la transmutation est annulé. 
Un autre point fondamental à saisir est l’amour : c’est le catalyseur de la transmutation. En effet pour transmuter une mémoire il ne faut pas être en colère, triste, ou dans le dénigrement par rapport à cette mémoire. Il s’agit d’être reconnaissant et d’aimer cette mémoire. Pour comprendre cela concrètement,  je vous propose de visualiser la flamme violette de transmutation : elle est composée du rayon bleu de la volonté divine et du rayon rose de l’amour, pour transmuter il s’agit donc de mobiliser de manière volontaire et engagée le divin en nous = rayons bleu, et l’amour de soi = rayon rose. 
Enfin il est très important de ne pas se focaliser sur des attentes de résultats en pratiquant Ho’oponopono. Car l’objectif est la libération de mémoires, qui nous sépare de notre divinité, pour retrouver un état de paix et une connexion à notre moi supérieur, à la Source. En effet retrouver un état de paix intérieur, nous permet d’être réceptif aux inspirations, que nous transmet note moi supérieur et aux synchronicités que nous envoient les être de lumières qui nous entourent. 

Modèle pratique :
Je vous propose un modèle pour pratiquer la transmutation de mémoires et de leurs émotions associées en mobilisant Ho’oponopono et Quantum Eft.  

Point de départ:
Je vis une difficulté par exemple un conflit relationnel au travail, qui me met en colère et en souffrance (tristesse). 
Je prend un temps pour moi, seul au calme. Je ferme les yeux, je vais à l’intérieur de moi, je vibre l’émotion les images de la scène de mon conflit au travail. 
Puis je me tourne vers mon moi supérieur et je lui demande de m’aider à transmuter les mémoires, qui polarisent mon conflit au travail, avec Ho’oponopono et Quantum EFT.


Les 4 Etapes du taping Quantum EFT alliées au 4 intentions de Ho’oponopono :

1 Tapotement de la base du sourcil en énonçant la formule :
    « Je suis désolé de vivre/de co-créer ce conflit relationnel au travail »
C’est l’étape de responsabilisation : en disant je suis désolé, je reconnais que je co-crée cette situation, et je demande à mon moi supérieur son aide.

2 Tapotement du coin externe de l’oeuil en énonçant la formule :
    « je demande à lâcher ce conflit au travail » ou « Je demande pardon » ou  « Je fais don de cette part de moi ces mémoires à mon moi supérieur »  
C’est l’étape du lâcher prise, je demande à mon moi-supérieur de m’aider à lâcher les difficultés et les mémoires associées. 

3  Tapotement sous l’oeuil en énonçant la formule :
    « Merci » ou « je remercie cette situation difficile, les mémoires en jeux, car je prend conscience que j’ai à m’en libérer »
C’est l’étape de la gratitude, je vibre la gratitude pour ce vécu difficile qui m’enseigne que j’ai des mémoires à libérer à transmuter. Je prend conscience que ce n’est pas moi qui est en souffrance, mais que je porte des mémoires de souffrance, qui me donnent l’illusion d’être coupé de mon moi supérieur et de la Source. 

4 Tapotement de la clavicule en énonçant la formule :
    « Je t’aime » ou « J’aime ces mémoires et je demande à ce qu’elle soit transmutées »
C’est l’étape de la transmutation, c’est en aimant mes mémoires que je permet au Moi supérieur d’actionner le processus de transmutation et de libération de ces mémoires et leurs émotions associées. 

5 Etape de la prise de poignet en énonçant la formule :
   « Je décide de vibrer la paix »
Il s’agit de saisir son poignet, de prendre une grande respiration et de poser l’intention de vibrer la Paix. 
La transmutation est déjà réalisée, on entre ici dans l’étape du Point Zéro. Le point du poignet de Quantum EFT pour vibraliser la paix, correspond au niveau de Ho’oponopono à l’état de Point Zéro. Cet état de paix et de vide m’ouvre la possibilité d’incarner en conscience mon moi supérieur, et de recevoir ses inspirations. 

Sihame 

Pour la co-création de cet article je me suis basée sur les sources suivantes :
«Zéro Limite » de Joé Vital et Dr Len, Morrnah Simonéa et Dr Len interviewés par Déborah King dans un article traduit de l’américain présent sur le site mercijetaime.fr , « Ho’oponopono » Dr Luc bodin et Maria-Elisa Hurtado-Graciet, « Cours vidéo de Quantum EFT » Alexandra Duriez chaîne Youtube, EFT and Ho’oponopono with Brad yates (vidéo Youtube).
Que chacune de ces sources soient vivement remerciées.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
– qu’il ne soit pas coupé
– qu’il n’y ait aucune modification de contenu
– que vous fassiez référence à mon blog pacific-way.blogspot.lu
– que vous mentionniez le nom de l’auteur Sihame Pacificway

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire